09/05/2006

Heinrich Schütz

 

Le XVIIème & le XVIIIème siècle ont été pour la musique allemande protestante deux siècles véritablement extraordinaires : Heinrich SCHÜTZ puis Jean-Sébastien BACH l'ont élevée jusqu'à son plus haut sommet.

Heinrich SCHÜTZ est avant tout un musicien municipal, engagé dès 1615 en tant que Maître de Chapelle à la cour du Prince-Electeur Jean-Georges 1er de Saxe, à Dresde.
Mais c'est sous la protection du Landgrave Maurice de Hesse-Kassel qu'il part, en 1609, pour Venise, étudier la musique auprès de Giovanni Gabrieli (1557 - 1612), premier organiste de Saint-Marc. De retour en Allemagne, il réalise à travers ses compositions la synthèse musicale entre l'Allemagne de la Renaissance et le Baroque italien.

Ses formations à plusieurs Choeurs, présentent dans beaucoup de ses oeuvres, "constituent une structure sonore dont la force des images est fascinante" (K. Heller).

Toutes les oeuvres de SCHÜTZ qui nous sont parvenues sont exclusivement vocales et toutes, sans exceptions, demandent, pour être interprétées correctement, des voix masculines.

08:20 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.