15/04/2006

Niccolo Paganini

 
 était un virtuose incontesté du violon, compositeur féru de prouesses techniques, Paganini fut aussi un personnage riche en couleurs, mi ange, mi démon, qui fascina ses contemporains. violoniste et compositeur italien (né à Gênes le 27 octobre 1782, mort à Nice le 27 mai 1840). Après avoir étudié le violon auprès de son père, il étudia à Parme avec Alessandro Rolla et commença à effectuer des tournées de concerts dès l'âge de quinze ans. Ses dons prodigieux mis en valeur par des compositions destinées à montrer l'étendue de ses talents, sa personnalité hors du commun (joueur et Don Juan à ses heures !) en firent une véritable idole. Il s'attachait à conserver un certain mystère sur ses techniques de jeu et fut un des premiers musiciens à gérer sa carrière avec un sens certain de la publicité.

Ses compositions et entre autres les vingt-quatre caprices pour violon seul contribuèrent à développer la technique de cet instrument avec l'utilisation du mélange des techniques pizzicat pizzicato de la main gauche), les doubles harmonique bien le jeu sur une corde lui permettant d'effectuer toute la Mose-Fantasia sur la seule corde de sol (corde la plus grave du violon).


Outre ses talents de violoniste, il fut un guitariste de qualité et écrivit de nombreuses pièces pour violon et guitare ainsi que pour guitare seule ; il était même capable de présenter des concerts dans lesquels il jouait alternativement, presque simultanément de ces deux instruments !

Sa rencontre avec Hector Berlioz fut une véritable découverte et chacun d'entre eux fut admiratif du talent de l'autre; Paganini demanda d'ailleurs à Berlioz un concerto qui fut en fait la symphonie concertante pour alto Harold en Italie.


09:25 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.