09/04/2006

Le pornographe

 

Cela peut paraître étrange ; mais ce fut une chanson de Brassens que j’appris très tôt dans mon adolescence. Mais je ne pense pas que ce sont les paroles qui m’ont séduit au premier abord ; je pense plutôt que c’était l’occasion d’exercer ma voix dans les tons de basse – moi qui chante plutôt, même encore à l’heure actuelle, dans les tons aigus. Dans une chorale on me confie davantage une partition de ténor (c’est une classification ; car je ne suis ni Caruso, ni tout autre chanteur à voix qui ferait rêver une belle soupirant après un amour romantique

08:41 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

INCONDITIONNEL Etant un inconditionnel de tonton Georges, je ne peux m'empêcher une petite réflexion. Quand je clique sur Duke, je pense à Brassens et particulièrement à la chanson "L'ancêtre", je trouve que ça lui va à merveille.Comme je passe par Jazzfan pour venir ici, je me suis permis.

Écrit par : THORPIL | 09/04/2006

Les commentaires sont fermés.