06/04/2006

Nicolas Bernier

 

* 28 juin 1664 Mantes-la-Jolie ; † Paris 5 septembre 1734. Compositeur et claveciniste français, théoricien et professeur.

Il reçoit sa première formation musicale à la maîtise de la cathédrale Notre-Dame de Mantes-la-Jolie, et à celle de la cathédrale d'Évreux.

Selon l' État actuel de la Musique du Roi (1773), il a étudié à Rome avec Antonio Caldara (1670-1736). En 1692, il habite rue Tiquetone (dans l'actuel second arrondissement de Paris) et enseigne le clavecin.

En 1693, il manque le concours pour le poste de Maître de chapelle à la cathédrale de Rouen derrière Jean-François Lalouette (1651-1728) élève et secrétaire de Lully.

Du 17 septembre 1694 au 18 mars 1698, il dirige la maîtrise de la cathédrale de Chartres, puis celle de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois à Paris. L'un de ses Te Deum, interprété à Fontainebleau devant le roi en 1700 est un succès ; il est chanté dans diverses églises de Paris jusqu'en 1704.

En 1703, il publie son premier livre de motets, et en 1713 le second.

Le 5 avril 1726 il succède à Marc-Antoine Charpentier comme maître de musique à la Sainte-Chapelle de Paris.

Il use du patronnage de Philippe duc d'Orléans pour contourner la règle qui exige le célibat et l'habit ecclésiastique, alors qu'il est marié depuis 1712 avec Marie-Catherine Marais. Contrairement à ce qu'écrit Lecerf de la Vieville, il n'est pas abbé, mais simplement collaborateur autorisé à porter l'habit ecclésiastique.

En 1715, il prend part au divertissement organisé par la duchesse du Maine dans son château de Sceau.

En 1723 il obtient, à la demande du Régent  un des trois quartiers de sous-maître de musique de la chapelle royale détenus par Richard de Lalande. Il  laisse son poste de la Sainte-Chapelle au profit de François de la Croix le18 septembre 1726, après la mort de de La Lande et prend en charge l'éducation des pages de la chapelle royale jusqu'en 1733.

08:54 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Merci de ta visite,j'apprécie.Comme j'apprécie ton blog qui est de haute tenue.
Avec ta permission je te mets dans mes liens.
Très cordialement
VJANOS ?ça me fait penser au compositeur finlandais SIBELIUS,dont j'adore " La valse
triste "

Écrit par : DUKE | 06/04/2006

Les commentaires sont fermés.