02/04/2006

Jean Sablon

Jean Sablon

Né à Nogent sur Marne en 1906, décédé à Cannes-la-Bocca en 1994

Auteur, compositeur et interprète français.

Parcours

Jean Sablon est né à Nogent sur Marne en 1906. Il fait parti d'une famille tournée résolument vers le spectacle, il est en effet le fils du compositeur Adhémar Fabulus Sablon (son père détestant ses prénoms se fait appeler Charles) et il a une soeur Germaine Sablon qui quelques années plus tard deviendra une grande chanteuse française. Il fait ses études au lycée Charlemagne jusqu'à l'âge de 17 ans puis les abandonnera pour jouer aux côtés de Jean Gabin "La Dame en Décolleté" au Théâtre des Bouffes-Parisiens. Puis il jouera dans différentes opérettes, spectacles avant de chanter auprès de Mistinguett dans la revue du Casino de Paris

C'est en 1932 que Jean Sablon fait son premier album en duo avec Mireille et c'est le succés entre autre avec "Ce petit chemin", "Fermé jusqu'à Lundi", "Puisque vous partez en voyage" etc... En 1933 Jean Sablon, crée en quelque sorte, le swing en France et travaille beaucoup avec d'excellents musiciens comme Django Reinhardt, André Ekyan, Stéphane Grappelli, Michel Warlop et bien d'autres. C'est en 1936 qu'il révolutionne l'univers de la chanson en utilisant pour la première fois un micro. Tollé général, Sablon n'a pas de voix et se cache derrière son micro. Quelle erreur ! Heureusement de plus en plus de gens comprennent l'intérêt de sussurer des mots d'amour derrière un micro plutôt que de les crier et il reçoit en 1937 le Grand Prix du Disque.

Jean Sablon est sacré le meilleur "crooner" français au même titre qu'un Bing Crosby et même plus tard un Frank Sinatra ou un Dean Martin. Il est une énorme vedette aux Etats Unis où engagé de 1937 à 1939 par le directeur de la NBC, il chantera aussi tout les samedis soirs pour la CBS. Vedette en France, il part s'installer en Amérique pendant toute la seconde guerre mondiale. Pressenti pour jouer aux côtés de Gene Kelly dans "Un Américain à Paris" il refuse le rôle sous prétexte (c'est bien américain) que ses dents sont trop longues et qu'il faudrait lui limer. En 1983 il fait ses adieux à la chanson puis comme il aurait aimé le dire, "il tire sa révérence" en 1994.

07:54 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour J'adore Jean Sablon et tous ceux dont tu parles.
Un vrai crooner.
Bravo pour ton blog.
Je suis donc monté chez toi.

Écrit par : DUKE | 02/04/2006

Les commentaires sont fermés.