28/03/2006

La symphonie n°9, dite du nouveau monde

d'Anton Dvorak, compositeur d'origine tchèque

 

Le romantisme de Dvorak est très coloré, pronfondément teinté de folklore tchèque. Sa musique est très agréable à écouter et elle jouit souvent d'une grande richesse mélodique. Mis à part la très célèbre symphonie n°9 "du nouveau monde", qui recèle d'inoubliables mélodies et qui témoigne de la grande maîtrise orchestrale de Dvorak, les Symphonies n°7 et n°8 sont selon moi tout aussi géniales tant elles sont puissamment orchestrées, même si elles se démarquent un peu moins sur le plan mélodique. J'apprécie beaucoup l'orchestre de Dvorak avec ces couleurs et ces motifs instrumentaux très originaux. Mis à part le répértoire symphonique, j'adore la splendide Humoresque, la belle Romance op.11 et les Danses slaves (n°1, n°4 et n°7), sublimes elles aussi. En musique de chambre, le Trio « Dumky » op.90 est grandiose : 6 mouvements, qui font des sautes d'humeur entre le pathétique larmoyant et la gaieté. Le second mouvement du Quintette avec piano n°2 possède une mélodie assez délicate et très belle. Les Légendes sont également très jolies ; ce sont des magnifiques pièces courtes reflétant toute une gamme de sentiments mélancoliques. Mes préferées sont la Légende n°5 et la Légende n°10. Enfin, dans le registre sacré, le Kyrie de la Messe en ré est très agréable.
 

 

08:04 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.