21/02/2006

J'ai tant pleuré pour toi

J'ai tant pleuré pour toi,

Tant prier, sans t'attendrir, méchante !

J'ai passé tant de jours, tant de nuits à ne songer qu'à toi !

J'ai tout au fond de moi

Dû cacher tant de larmes brûlantes

Que j'ai lassé mon coeur à tant souffrir pour toi !

 

En ma folie

Je croyais, po`te ennuyeux,

Que notre vie serait un roman merveilleux.

Le coeur plus sage,

Sans voir se troubler mes yeux

J'ai lu la dernière page : la page où l'on parle d'adieu...

 

J'ai tant pleuré pour toi,

Tant prier, sans t'attendrir, méchante !

J'ai passé tant de jours, tant de nuits à ne songer qu'à toi !

J'ai tout au fond de moi

Dû cacher tant de larmes brûlantes

Que j'ai lassé mon coeur à tant souffrir pour toi !

 

L'âme brisée,

Suivant ton chemin douleureux,

Loin de l'aimée on reste longtemps malheureux

Mais on se lasse,

Chaque jour console un peu ;

Et chaque matin efface une larme en vos yeux !

 

J'ai tant pleuré pour toi,

Tant prier, sans t'attendrir, méchante !

J'ai passé tant de jours, tant de nuits à ne songer qu'à toi !

J'ai tout au fond de moi

Dû cacher tant de larmes brûlantes

Que j'ai lassé mon coeur à tant souffrir pour toi !

 

chanson créée en 1907 par Henri Dickson

Chanteur de charme né Élias Cohen à Tlemcen (Algérie) en 1872, décédé à Paris en 1938

11:17 Écrit par vjanos | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.